Honoraires

chaval-honoraires

Nous définirons le mode de facturation le plus adapté à votre dossier :

  • soit au tarif horaire de 200 euros TTC,
  • Sur une base forfaitaire en fonction des actions à mener, accompagné d’un honoraire de résultat pris sur l’indemnisation obtenue

Vous avez toujours le choix : avocats, associations et même parfois intervenants dit spécialisés ou spécialistes… mais tous n’ont pas les mêmes COMPETENCES.

Faire le choix d’un avocat diplômé en droit du dommage corporel, c’est confier son dossier à un professionnel formé et qui ne traite que de cette matière très technique.

Honoraires forfaitaires

Le cabinet pratique des honoraires forfaitaires en toute transparence.

  • dès le premier rendez-vous, un honoraire forfaitaire (au lieu et place d’un tarif horaire) vous sera proposé en toute TRANSPARENCE.
  • L’honoraire sera donc fixé en fonction du travail réalisé par le cabinet, de la qualité et du résultat obtenu ainsi que du remboursement de ses frais & débours.
  • Dès la remise du dossier, le cabinet vous remettra une CONVENTION D’HONORAIRES résumant les conditions d’intervention du cabinet et surtout les conditions financières arrêtées.
  • Vous ne devrez faire AUCUNE AVANCE DE TRESORERIE (honoraires & frais). C’est seulement lors de l’obtention amiable ou judiciaire des premières provisions que l’honoraire convenu est perçu.

Dans la pratique, comment ça se passe ?

A l’issue d’une première consultation, après avoir exposé votre situation, nous établirons ensemble une relation de travail en vue de la réparation de vos dommages.

En principe, la première consultation vous est facturée 90 € TTC.

Dans le cas ou vous confierez la défense de vos intérêts au Cabinet CHAVAL Avocat, la première consultation ne sera pas facturée.

Dans le cas ou vous pourriez bénéficier d’une réparation de vos dommages, deux procédures seront envisageables. Elle peut être à l’amiable, c’est à dire obtenir réparation par transaction avec l’assureur tenu à l’indemnisation de vos dommages, soit judiciaire, nous saisirons alors la Justice pour obtenir réparation dans le cas ou la transaction s’avérerait compliquée.